MASHUP FILM FESTIVAL – 4E EDITION
Le festival de la vidéo web créative, participative et collaborative
Les 14 et 15 juin 2014
EN ENTRÉE LIBRE

Créé par le Forum des images, le MashUp Film Festival explore le champ de la création audiovisuelle contemporaine liée à la réappropriation par les internautes des images et des sons, circulant sur les réseaux numériques. Plateformes de partage, utilisation des logiciels libres de montage et de transformation, webcam ou caméras mobiles ont favorisé la création de remix, pastiches, films remontés, détournements.

Le développement de cette pratique du mashup vidéo, par des artistes comme par les amateurs, est par essence ouverte, libre et collaborative. Auto-produites et auto-diffusées, ces oeuvres inédites s’affranchissent désormais des cadres traditionnels, institutionnels, juridiques ou économiques. Elles remettent en question la notion même d’auteur et de propriété intellectuelle : à qui appartient le cinéma ? C’est le fil rouge de cette 4e édition du MashUp Film Festival et du florilège de propositions, que le public est invité à découvrir et à expérimenter tout au long du week-end, dans les salles et les espaces du Forum.

Au menu, projections, concert imagé, nombreux débats et rencontres dans le cadre d’une conférence-manifeste avec les pionniers et penseurs du Web 2.0, performances, ateliers pratiques ouverts à tous, petits et grands, installations interactives et créations en live !

PROJECTIONS : EN OUVERTURE ET CLOTURE
samedi 14 juin et dimanche 15 juin 19h30

Parmi les temps forts, lors de la soirée d’ouverture, la projection notamment des trois mashups lauréats, issus du concours de création vidéo lancé sur internet par le Forum des images. En mixant leurs propres images et sons avec les courtes vidéos mises à disposition par le Forum, les internautes ont livré des fictions de moins de 5 minutes.
Le jury, composé de Charlotte Camille (productrice), Gaëtan Chataigner (musicien, réalisateur de clips), Luc Lagier (rédacteur en chef web « Blow Up »), Marie Lechner (journaliste, Libération) et Titiou Lecoq (journaliste, Slate.fr) remet les prix aux lauréats pendant la soirée.

Coproduite par Smallbang et ARTE, l’application Cinemacity, qui géolocalise dans Paris des extraits de films à l’endroit même où ils ont été tournés, est aussi à l’honneur : à découvrir la projection de deux fictions balades dans les quartiers parisiens. En clôture du festival, le film Uprising de Peter Snowdown, en première française, est une vision personnelle des Révolutions arabes composée à partir des images amateurs tournées par les manifestants. Cette révolution imaginaire qui rend hommage aux révolutions réelles est une immersion, dans un moment fragile où la vie cesse d’être une prison, et tout redevient possible.

PSYCHORAMA samedi à 21h00
Concert de Rodolphe Burger et création imagée Pierre Alferi
La musique étant à l’origine du concept même de « mashup », le festival invite le musicien et chanteur Rodolphe Burger (Kat Onoma) pour un concert inédit et une création imagée, concoctée par son comparse Pierre Alferi, virtuose du foundfootage. A partir de plans de films oubliés, qu’il retravaille, grossit, ralentit colore et mélange, Pierre Alfieri s’adapte à l’univers musical du chanteur de Kat Onoma. La soirée est pilotée en coulisses par Léo Spiritof. Une première parisienne à découvrir lors de la soirée d’ouverture !

CONFERENCE-MANIFESTE samedi de 14h30 à 19h00
Sur le thème provocateur « Le cinéma nous appartient !», le festival organise une conférence originale, ponctuée de débats, projections et performances, samedi 14 juin de 14h30 à 19h00, animée par Xavier de la Porte, (producteur à France Culture). Eric Walter (Hadopi), Dominique Moulon (historien de l’art et de la technologie), Philippe Aigrain (chercheur et informaticien), Serge Bromberg (producteur et fondateur de Lobster Films), Emmanuel Pierrat (avocat), Marc Le Glatin (directeur du Théâtre de Chelles), Mélanie Bourdaa (spécialiste du transmedia), Emmanuel Burdeau (critique de cinéma) ainsi que notamment les artistes Sabine Massenet, Maurice Benayoun et Stéphane Trois Carrés interrogent ce nouveau monde numérique, ces « auteurs » qui donnent aux images des vies multiples et initient des démarches innovantes. Domaine public, big data, makers… : à qui appartient le cinéma ? À ses auteurs ? À ses acteurs ? Ou à G.A.F.A. (Google, Amazon, Facebook, Apple) ?

STANDS, ATELIERS ET INSTALLATIONS samedi et dimanche à partir de 14h30
Le festival est aussi un lieu d’expérimentation pour tous ceux qui veulent créer sur place leurs propres mashups ou participer à une réalisation collective, en manipulant les outils numériques mis à leur disposition dans les espaces du Forum des images. Ce salon des « arts partagés » compte une quinzaine d’ateliers ou « fabstudios », animés par des artistes et des spécialistes. Le public pourra expérimenter une large palette de procédés : imprimer en 3D et réaliser une séquence vidéo en stop-motion ; créer des effets spéciaux en s’inspirant de Méliès; réutiliser les images de jeux vidéo pour créer son propre film. Quatre ateliers sont dédiés spécialement au jeune public, notamment Gratte-moi la pellicule et Stop-motion en Lego.

Le public est invité à participer aux installations interactives proposées : notamment la création en temps réel d’un mur d’images réalisées par tous ceux qui se trouvent au Forum ou en balade dans Paris et qui, grâce à leurs tablettes et smartphones, les téléchargent sur Instagram ou sur twitter. Un portrait de la capitale en train de se faire et à chaque minute recomposé !

Vous pouvez télécharger le communiqué de presse en version pdf ici.