Fdi_Affiche MASHUP_40x60_defLE PROGRAMME

Demain, l’art sera libre et généreux ! (1ère partie)
Conférence-manifeste
Avec Olivier Cadiot, Xavier de La Porte, Systaime, Caroline Delieutraz, Stéphane Elmadjian, André Gunthert, Luc Lagier, Julien Lahmi, Antoine Moreau, Vincent Pompignoli, SilverSon (Grégoire Pauly), Gwenola Wagon, ainsi qu’Emilie Brout & Maxime Marion.

Entre galère financière et formatage par le Marché, l’avenir de la création n’est pas forcément rose. Des raisons d’être optimiste ? Ecoutons les artistes eux-mêmes ! Première partie de notre conférence, conçue aussi comme un manifeste.

« La crise » est passée par là, avec son cortège de situations précaires. Pendant ce temps, quelques grands groupes internationaux mettent la main sur les immenses profits engendrés par nos appétits de découverte et d’émotions artistiques. L’art sera-t-il, demain, formaté par les impératifs du marché ? Est-il destiné à n’être qu’une marchandise ?

Cette conférence, à la forme volontairement originale – tout le contraire d’un colloque universitaire ou d’une intervention solennelle – est en même temps un manifeste. Une affirmation. Appuyée sur l’imagination et le talent de quelques-uns de ceux, nombreux, qui aujourd’hui inventent envers et contre tout le cinéma et la vidéo de demain.

Pour la première partie : Gwenola Wagon, « collectionneuse de films trouvés » ; André Gunthert, analyste de la culture du remix et de l’appropriation ; Systaime, explorateur de la création numérique ; Stéphane Elmadjian, détourneur d’images ; Emilie Brout & Maxime Marion, pirates entre copains ; Antoine Moreau, créateur libre…

Ils nous parlent de leurs projets et de leurs idées, interrogés par Xavier de La Porte (France-Culture, Place de la Toile) et sous le regard d’Olivier Cadiot, écrivain.
Vidéo ici.

Demain, l’art sera libre et généreux ! (2ème partie)
Conférence-manifeste
Avec Olivier Cadiot, Calimaq, Xavier de La Porte, Caroline Delieutraz, Pierre Giner, André Gunthert, Kino, et Systaime.

Partage, coopération, intelligence collective : ce qui s’invente aujourd’hui peut changer le monde ! Deuxième partie de notre conférence manifeste.

Deuxième partie de cette conférence-manifeste : toujours sous la houlette de Xavier de La Porte (France-Culture, Place de la Toile), et sous le regard de l’écrivain Olivier Cadiot. Le cinéma a toujours été un art de collaboration, et l’artiste crée toujours à partir des œuvres de ses prédécesseurs. N’est-il pas temps d’en tirer les conséquences ?

D’inventer d’autres façons de faire des images, de les partager, de les montrer ? Démonstration, avec notamment Systaime, explorateur de la création numérique ; André Gunthert, analyste de la culture remix et de l’appropriation ; Caroline Delieutraz ; Pierre Giner, imagineur de mondes futurs…

http://www.dailymotion.com/video/x113g2f_mashup-film-festival-2013-conference-manifeste-2-2-demain-l-art-sera-libre-et-genereux_creation

Final Cut : Ladies & Gentlemen de György Pálfi
Projection
Contraint par l’absence de moyens de production, le cinéaste hongrois György Pálfi a réalisé un chef d’œuvre du « mashup » présenté au Festival de Cannes 2012 (Cannes Classics).
Contraint par l’absence de moyens de production, le cinéaste hongrois György Pálfi, auteur culte de Hic (Hukkle) et Taxidermie, a imaginé cette histoire d’amour entièrement composée d’extraits de grands films de l’histoire du cinéma, mêlant quelques-unes des plus belles musiques de film jamais écrites.
Un chef d’œuvre du « mashup », présenté au Festival de Cannes 2012 (Cannes Classics).
Fiction vostf 2012 coul. 1h25 (cin.num)

Remixons le domaine public !
Concert VJing

Olivier Blaecke & Human Koala, Ouananiche, Oof et Matt Black (Coldcut) se succèdent en mixant images et sons ! Chaque set comprend une séquence créée pour l’occasion à partir d’images du domaine public.
Première partie :
Olivier Blaecke & Human Koala
Olivier Blaecke, réalise depuis 10 ans des performances en France et dans toute l’Europe (Palais de Tokyo, Centquatre, Nuits sonores de Lyon, Tilt Festival, Mapping Festival…). Il sera accompagné pour l’occasion par l’artiste sonore, Human Koala (Cédric Buron).

Ouananiche (Cédric Chabuel), basé à Montréal, concocte des performances audiovisuelles où la musique et les images sont intrinsèquement liées. Il milite par son art pour le développement de licences alternatives.
Deuxième partie :
En partenariat avec l’agence Ping Pong, à l’occasion des 15 ans de l’agence, et des dix ans des Cinémix de Oof !

Dix ans de Oof

Oof a donné en dix ans plus de 400 performances lors desquelles il a mixé des vidéoclips et ses propres productions. Il nous offre un « best of » de ses créations combinant films engagés, 70’s français, animation et érotisme.
Matt Black (Coldcut DVJ Set)
Figures mythiques de la dance music depuis leur tube « People Hold On » avec Lisa Stansfield, les Anglais Coldcut créent le label Ninja Tune et deviennent dès 1992 les pionniers de la liaison vidéo-musique ! Matt Black nous fait l’honneur de venir pour la 3ème édition du MashUp Film Festival.

Salon des Arts Partagés
Ateliers, installations interactives, stands, présentations, projections… pour expérimenter concrètement et collectivement les libertés créatives les plus diverses (outils, projets, collectifs…). Programme complet / Exposants.

Les espaces du Forum des images deviennent des lieux d’exposition et de présentation d’expériences, de projets et de réalisations. Les arts qui y sont présentés sont « partagés » car ils proposent justement d’expérimenter concrètement et collectivement les libertés créatives les plus diverses : créations collectives, outils libres, domaine public, « Do It Yourself (DYI) », …
Découvrez les exposants du Salon des arts partagés.

Archives Remix (programme de courts métrages)
Projection, Rencontre
En présence des réalisateurs Julien Lahmi et Thibault Le Texier
Programme dédié au mashup d’archives ou « cinéma de recyclage » avec une sélection de films courts réalisés par Julien Lahmi et Thibault Le Texier.

• La Montagne au goût de sel, de Julien Lahmi
documentaire vf 2012 N&B 22min (vidéo)
1927. Paul et Louise se sont rencontrés dans un théâtre à Paris, ils se sont aimés puis détestés. Ils ont pourtant eut deux enfants, Adrien et Albertine. Un soir, Paul a trouvé un mot. Louise y disait “Je m’éloigne quelque temps”.
La Montagne au goût de sel est un film construit à partir d’une bobine de film de famille amateur datant des années 30. Il ne s’agit pas d’un film d’archives commentées mais d’une fiction qui se joue au présent. Comme si cette bobine muette voulait dévoiler des secrets en reconstituant la vie de ces gens. En savoir plus sur le film

• American capitalism, a self-portait, de Thibault Le Texier
film de montage vosft 2013 coul. et N&B 9min50 (vidéo)
Ce film de montage est entièrement réalisé à partir d’extraits vidéos et sonores de films institutionnels tirés des archives Prelinger. Il propose de mettre en lumière la dynamique du discours propre au capitalisme américain. En savoir plus sur le film.

• We can make your body move, de Thibault Le Texier
vo 2012 coul. et N&B 5min (vidéo)
La musique est utilisée dans bien des circonstances afin d’accroître la motivation, l’activité et l’efficacité. Un film réalisé à partir d’images tirées des archives Prelinger, des sons et des musiques tirées du Free Music Archive, et de strictement rien d’autres. Qu’ils soient remerciés de leur partage. En savoir plus sur le film.

• Le facteur humain, de Thibault Le Texier
vf 2011 coul.et N&B 28min (vidéo)
Prix SACD de la meilleure première œuvre de fiction au Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand.
Mêlant des images de films institutionnels américains tournés entre les années 10 et 70 à des extraits de manuels de gestion du début du XXe siècle, Le facteur humain vise à montrer la genèse du taylorisme et les principaux effets de sa diffusion au sein des sociétés industrialisées. C’est aussi une histoire d’amour.
En savoir plus sur le film.
http://www.letexier.org/article.php3?id_article=95

A la recherche du son perdu
Atelier
Avec Jean-Carl Feldis.

Des séquences de films cultes ont perdu leur son : créez et associez de nouveaux bruitages, un doublage voix ou une nouvelle musique en direct.
Vidéo ici.

Mashup table
Atelier
Avec Pierre-Alexandre Vigor et Romuald Beugnon
La Mashup Table : une nouvelle façon, intuitive et ludique, de monter vos films. Créée par Romuald Beugnon, réalisateur et bricoleur ingénieux, elle permet un accès immédiat au montage vidéo.
Sélectionnez vos images, vos musiques, mélangez, mixez, ajoutez votre voix… et votre mashup est prêt !
Votre guide lors de ce festival, Pierre-Alexandre Vigor, vous invite pour un moment ludique à la découverte de l’art du montage : pas d’ordinateur (visible), pas de technique à apprendre, posez simplement vos images sur la « Mashup Table » et laissez vos mains guider votre créativité.
Démonstration de l’atelier sous sa forme MashUp Cooker (MashUp Film Festival 2012)

Mashup Super 8
Atelier, Expérimentation
Avec l’équipe de The Film Gallery (Pip Chodorov, Diana Vidrascu, Ieva Kabasinskaite).
Réalisez un film argentique en quelques minutes : il suffit de composer un montage de found footage en super-8 ! Piochez dans nos dessins animés, film annonces, films de famille et fictions.
Réalisez un film argentique en quelques minutes : il suffit de composer un montage de found footage en super-8 ! Piochez dans nos dessins animés, film annonces, films de famille et fictions de tout genre. Nous aurons des visionneuses et des colleuses à disposition. Vous pouvez monter votre propre film et on fera des projections en grand écran. Cet atelier de libre expression sera ouvert à tous.

Mon flip book avec mon téléphone portable
Atelier
Avec Les Soeurs Lumière.
Armé de votre téléphone portable ou d’un appareil photo, créez à partir d’un mot tiré au sort votre film-book d’après les techniques du stop-motion. Puis imprimez, assemblez, et repartez avec votre création… forcément unique !
Parce que les enfants n’ont pas le monopole de l’expérimentation, redécouvrez le plaisir de la fabrication d’un folioscope (flip book)… à l’heure du numérique ! Ce grand classique des jouets optiques vous est proposé dans une version pour adultes, mais non moins créative.
Le principe, inchangé depuis les premières inventions pré-cinématographiques, est simple : comment créer l’illusion du mouvement à partir du défilement d’images fixes ? L’expérience est toujours aussi fascinante.
Armé de votre téléphone portable ou d’un appareil photo, créez à partir d’un mot tiré au sort votre film-book d’après les techniques du stop-motion (animation image par image). Puis imprimez, assemblez, et manipulez sans fin votre création… forcément unique !
Matériel requis : venez avec votre téléphone portable ou votre appareil photo numérique (et si possible le câble qui nous permettra de transférer les photos).
Un atelier animé par Les Soeurs Lumière (Suzanne Hême de Lacotte et Cécile Nhoybouakong).

Machinima
Atelier
Avec les MachiniGamers (David Vannier, Vincent Le Cocq).
Envie d’être plus qu’un simple joueur ? MachiniGamers vous propose de découvrir comment faire des films avec vos jeux vidéos favoris, de GTA à Minecraft en passant par World of Warcraft et Les Sims !
Dimanche, le Machinima est à l’honneur au MashUpFilm Festival ! Cette nouvelle technique de création cinématographique permet de tourner des films rapidement et facilement dans des mondes virtuels, et notamment ceux des jeux vidéo.
Dans cet atelier découverte proposé par David Vannier et Vincent Le Cocq (MachiniGamers.com), vous pourrez apprendre à réaliser vous-même vos propres films avec comme lieux de tournage vos univers vidéoludiques préférés.
De GTA à Minecraft en passant par World of Warcraft, Garry’s Mod, Les Sims ou Halo, c’est vous qui choisissez !
La réalisation d’un machinima comprend plusieurs étapes de création : l’écriture du scénario et des dialogues, repérage et conception des décors, création des personnages, direction des joueurs/acteurs virtuels, capture des séquences. Reste enfin le montage, le mixage et la postproduction.
Il ne tient qu’à vous de contribuer à telle ou telle étape et d’apprendre selon vos envies, car le machinima, c’est d’abord se faire plaisir !

http://www.machinigamers.com/

Install Party
Libération
Avec l’Association Parinux (Nicolas Duval, Emmanuel Seyman).
Découvrez, installez ou faites-vous installer sur votre ordinateur des distributions GNU/Linux, ainsi qu’une sélection de logiciels audiovisuels libres. En partenariat avec l’association Parinux.
Une « Install Party », c’est comme son nom l’indique, une petite fête, occasion de « libérer » les ordinateurs des systèmes d’exploitation et des logiciels « propriétaires », pour les remplacer par un système d’exploitation (différentes installations possibles) et des logiciels « libres ».
Faites libérer votre ordinateur ! Découvrez, installez ou faites-vous installer sur votre machine des distributions GNU/Linux, ainsi qu’une sélection de logiciels audiovisuels libres, et en particulier des logiciels audiovisuels (montage, mixage, etc.).
A la fin de la journée, vous repartirez avec votre ordinateur « libéré », correctement configuré, et prêt à être utilisé pour composer vos propres mashup !
Organisé par Nicolas Duval et l’équipe de Parinux.
Sélection de logiciels libres audiovisuels
Logiciels d’édition vidéo :
- Kdenlive
- OpenShot
- Pitivi
Logiciel de manipulation d’images : The Gimp
Logiciel de dessin vectoriel : Inkscape
Logiciel d’édition audio : Audacity
Logiciel 3D : Blender

http://www.parinux.org/

Réaliser un film d’animation… avec son téléphone portable
Atelier
Avec Benoît Labourdette.
Faites du découpage, imaginez une histoire, prenez votre téléphone, inventez une histoire, des techniques, des effets spéciaux, comme au début du cinéma, inventez-vous cinéaste !
Réaliser un film d’animation… avec son téléphone portable ! Aussi étonnant que cela puisse paraître, ces petits objets que l’on a dans nos poches, si on les utilise de la bonne manière, peuvent nous permettre de créer des films, de façon beaucoup plus professionnelle qu’on ne l’imagine. Venez le découvrir, et réaliser, en une après-midi, un dessin animé avec votre téléphone. Nous terminons par une projection de vos films. Et puis repartez avec votre film !
PS : Si votre téléphone ne filme pas, apportez un appareil photo. Et si vous n’avez rien pour filmer, nous aurons tout ce qu’il faut.
Sélection de quelques films réalisés au cour de cet atelier (16 juin 2013) :

http://www.mashupfilmfestival.fr/edition_2013/programme/realiser-un-film-danimation-avec-son-telephone-portable/

Bornes de téléchargement libre
Téléchargement
Une sélection de films du domaine public, en licence libre ou Creative Commons sont à votre disposition : téléchargez-les librement et légalement, regardez-les, et… faîtes-en profiter vos amis !
Le piratage, c’est interdit ! Mais lorsque les œuvres sont tombées dans le domaine public, elles nous appartiennent à tous. Ne les laissons pas disparaître ou mourir ! Au contraire, regardons-les, échangeons-les, commentons-les ! Créons à partir d’elles des œuvres nouvelles, imaginons de nouvelles formes qu’elles sauront inspirer et nourrir !
Certains créateurs choisissent aujourd’hui de partager leur travail librement, en plaçant leurs œuvres sous licences libres ou Creative Commons. Découvrons-les, faisons-les connaître !
Nous avons sélectionné quelques-unes de ces œuvres – grands classiques, courts métrages, dessins animés, documentaires,… Les « bornes de téléchargement libres » sont à votre disposition. Avec votre clef USB, votre disque dur, votre smartphone, votre tablette, votre ordinateur portable : connectez-vous à la borne, par USB ou Wi-Fi, et repartez avec les films. Et surtout, partagez-les !
J’aime un film, et je le montre !
Pico-projection
Si l’un ou plusieurs films des bornes de téléchargement libre vous plaît, chargez-le sur l’un de nos « pico-projecteurs » et conviez vos invités à venir le voir dans l’une de nos « pico-salles ».
« Pico » : ce petit préfixe nous vient de l’italien (« piccolo ») : le « pico-projecteur » est un projecteur qui tient dans la main. Avec lui, il devient possible de regarder images et films à plusieurs, et d’imaginer de nouveaux espaces de projection collective : sur un mur, le plafond, ses propres vêtements, un visage…
Le MashUp Film Festival vous propose d’organiser vous-mêmes, pour vous et/ou pour quelques-uns de vos amis, une petite séance impromptue en choisissant un ou plusieurs films parmi ceux proposés dans les « bornes de téléchargement libres ». Un grand classique ? Un « concert à emporter » ? Un court métrage de Charlot ? Le plaisir des images est plus fort encore si on le partage !

ALGORITHMIC SEARCH FOR LOVE de Julian Palacz
Installation interactive
Autriche, 2010
Artiste nominé pour le Prix Cube 2013
À une époque où les biens culturels numériques l’emportent sur l’analogique, la facilité avec laquelle nous pouvons aujourd’hui amasser et échanger du contenu a donné lieu à la création d’importantes collections personnelles de données multimédias (musiques, films, séries, etc.). En s’inspirant de cet état de fait, Julian Palacz a conçu et développé une œuvre capable de transformer des requêtes textuelles en images tirées de films et de vidéos issues de sa collection.
Cette collection personnelle devient ainsi une base de données collective dans laquelle chaque mot ou chaque phrase prononcée peut être recherchée par le spectateur. En entrant par exemple une requête telle que “je t’aime”, l’œuvre de Julian Palacz projette sur l’écran en face du spectateur toutes les séquences vidéo tirées de films dans lesquelles ces mots sont prononcés.
La sélection des mots-clés détermine donc le processus de remise en séquence de l’image et du son. En les diffusant bout à bout et en temps réel, un nouveau récit audiovisuel se fait jour pour le spectateur.

Remerciements : Le Cube (Centre de création numérique Grand Paris Seine-Ouest) et Yves Le Guen.

JULIAN PALACZ
Né en 1983 à Leoben, en Autriche, Julian Palacz vit et travaille à Vienne. Diplômé en arts numériques de l’Université des Arts Appliqués de Vienne en 2010, il a déjà participé à plus d’une vingtaine d’expositions de groupes et de festivals en Autriche et à l’international (Brésil, Allemagne, Turquie…).
Il a également bénéficié de plusieurs expositions personnelles en Autriche, notamment en 2012 au centre d’art Das weisse haus de Vienne. « Algorithmic Search for Love » a été récompensée en 2011 au Festival International de Maia au Portugal et a obtenu une mention d’honneur au Prix Ars Electronica.
www.palacz.at

AKUERY par Yro et Jesse Lucas
Installation interactive

Akuery permet la création d’un film d’animation en image par image en quelques instants et sans aucune notion. Le spectateur laisse libre court à son imagination pour créer sa propre histoire à partir de formes géométriques simples.
AKUERY permet de créer des petits films d‘animation en quelques instants et sans aucune notion technique requise au préalable.
A la fois intuitive et ludique, cette installation permet de fabriquer à l‘aide de petites formes géométriques des films en image par image ou encore « stop-motion » ou « pixilation ».
Ici, aucune notion technique ou informatique n‘est nécessaire et c‘est bien là que commence le plaisir de jouer. Libre court à votre imagination !
Trois boutons (un pour enregistrer, un pour remettre à zéro et un pour voir son film en plein écran) permettent d‘activer les fonctions simples du dispositif, et pour le reste, à vous de créer votre univers ! Cette installation est composée d‘une table lumineuse et de formes en plexiglass coloré : triangles, cercles, carrés, ..
Une co-prodution Les Pixels Transversaux, Avoka.
Plus d’infos : http://www.avoka.fr/portfolio/akuery/
« Akuery est un atelier d’art numérique simple et créatif qui attire l’attention des enfants. Ils placent leurs mains sur la table lumineuse, déplacent les formes et cliquent pour enregistrer. L’animation image par image s’affiche alors sur l’écran. (…) Ils prennent conscience qu’une animation, une image numérique est réalisée par des pixels, en utilisant un nombre limité de couleurs. Le public et l’installation travaillent et jouent ensemble dans un dialogue qui produit une oeuvre d’art unique en temps réel. »

Open art blog, mai 2011

FILM COLLECTIF « EMPREINTE(S)… AD VITAE AETERNAM » de/avec Guy Trier
Installation interactive
avec Guy Trier.
Guy Trier vous invite à participer à une performance où chacun peut mettre son empreinte digitale sur une pellicule argentique 16mm.

Globodrome de Gwenola Wagon
Projection

Avec Gwenola Wagon.
Globodrome est une une enquête sur les représentations du monde à partir d’un globe virtuel en suivant le même itinéraire que Phileas Fogg et Passepartout dans Le Tour du monde en 80 jours de Jules Verne.
Globodrome est une enquête qui prend la forme d’un livre et d’un film d’après un voyage autour du monde à partir d’un globe virtuel. Globodrome est une une enquête sur les représentations du monde à partir d’un globe virtuel en suivant le même itinéraire que Phileas Fogg et Passepartout dans Le Tour du monde en 80 jours de Jules Verne.
L’itinéraire suit les latitudes d’Est en Ouest et coupe tous les méridiens du globe en passant de Londres au Mont-Cenis, de Brindisi à la mer rouge, du canal de Suez aux paradis artificiels en série, de détroit de Bab-el-Mandeb à une princesse saoudienne, des espaces disparus d’Aden à Socotra,de Bombay à Benares jusqu’à Kolkota et du détroit de Malacca à Singapour et son dragon de Komodo, de la traversée en mer de Chine à Hong Kong, de la baie de Taiwan à Yokohama, du 180è méridien à San Francisco, de Sacramento à Reno, de Mustang ranch à l’interstate 80, de Salt Lake City à des Moines, de Chicagoland à New York et de Dublin à Londres.
http://www.globodrome.com/

Les logiciels libres de montage
Présentation
Avec Nicolas Duval.
Nicolas Duval donnera un aperçu des solutions de montage non linéaire libres actuellement disponibles et des projets en cours de développement. Une attention particulière sera accordée à OpenShot et Kdenlive.
Actuellement, seule une poignée de logiciels propriétaires se partage le marché de l’édition vidéo. Ces systèmes sont relativement fermés et peuvent causer des problèmes d’interopérabilité en raison de codecs propriétaires. Cependant des solutions libres et ouvertes ont fait leur apparition et proposent petit à petit des alternatives fiables et de qualité professionnelles.
Dans cette présentation, Nicolas Duval (association Parinux) donnera un aperçu des solutions de montage non linéaire libres actuellement disponibles et des projets en cours de développement. Il tiendra compte de leurs faiblesses et de leurs points forts ainsi que de leur position dans l’ensemble de la chaîne de production. Une attention particulière sera accordée aux logiciels OpenShot et Kdenlive.

Blender, logiciel libre de modélisation 3D
Présentation
Avec Lionel Allorge.
Présentation de Blender, logiciel libre de création 3D par Lionel Allorge, membre fondateur du Groupe d’Utilisateurs de Blender (BUG) de Paris. Projection de films réalisés avec cet outil.

Comment réussir sa campagne de crowdfunding ?
Présentation
Avec Adrien Aumont.
Quel est le principe du Crowdfunding (littéralement « financement par la foule ») ? Des centaines de projets créatifs ou innovants naissent grâce au financement participatif mais comment ça marche ? Principes et méthode pour mener une collecte de fonds par Adrien Aumont, co-fondateur de KissKissBankBank.
L’argent tombe-t-il du ciel ? Comment présenter son projet ? Comment mobiliser sa communauté ? Cette masterclass vous donnera les conseils et les bons usages pour réussir votre collecte de fonds.
Par Adrien Aumont, co-fondateur de KissKissBankBank.

Le remix vidéo-musical
Conférence
Avec Cédric Chabuel (aka Ouananiche).
Ouananiche présente et décortique la pratique du remix vidéo-musical. Il explique les techniques, les questions controversées que cet art soulève, et illustre d’exemples vidéo.
Dans cet exposé Ouananiche présente et décortique la pratique du remix vidéo-musical : comment est-elle née? Quelles en sont les techniques ?
Il explique les enjeux et les questions controversées que cet art soulève, illustre de nombreux exemples vidéo et dresse un rapide panorama des principaux artistes internationaux. Dévoilant au passage quelques techniques secrètes…

Zeega : remix the web!
Présentation
Avec Simon Duflo.
Présentation de Zeega, nouvel outil en ligne de narration interactive fondé sur l’édition des médias des plateformes YouTube, Flickr, Tumblr, SoundCloud… L’art du remix multimédia, pur mashup web !
Présentation de Zeega, nouveau programme en ligne de narration interactive, connectée et multimédia. A une époque où l’engouement pour les « nouvelles narrations » (webdocumentaire etc.) est tel qu’il a suscité l’émergence de logiciels dédiés codefree (qui ne requièrent pas de savoir coder, programmer), Zeega se distingue des autres outils du genre par une utilisation plus judicieuse et plus poussée des ressources web. En effet, tous les médias des plateformes YouTube (vidéo), Flickr, Instagram, Tumblr (photo) et SoundCloud (son) peuvent être incorporés à Zeega en deux clics, puis édités : coupés, montés, mixés, mélangés… La curation devient alors le fondement de la création, les médias de ces grandes plateformes le matériau d’un mashup d’un genre nouveau : le web remixé !
Retrouvez sa présentation en powerpoint ici.
simonduflo.com/presentations/zeega-zig-zag.ppt

The Public Domain Remix (présentation)
Présentation
Avec Primavera De Filippi.
The Public Domain Remix est un concours de réalisations artistiques prenant appui sur le domaine public, né des initiatives de l’Open Knowledge Foundation et de Wikimédia France.
Présentation du projet The Public Domain Remix par Primavera De Filippi, de l’Open Knowledge Foundation France.
The Public Domain Remix est un concours de réalisations artistiques prenant appui sur le domaine public. Ce projet vise à encourager les artistes à se servir du domaine public (toutes les œuvres de l’esprit et artistiques qui ne sont plus soumises au droit d’auteur) pour créer de nouvelles œuvres.
Ce concours souhaite mixer musique, littérature, œuvres vivantes, vidéo, cinéma, matériel etc. Il n’y a aucune limite, à part celles d’utiliser le domaine public, et de diffuser ses créations sous une licence libre permettant à son tour, plus tard, le remix.
Les œuvres de remix créées et présentées pour le concours seront soumises à un jury mêlant internautes et personnalités de la culture libre. Une remise des prix aura lieu lors de la journée du Domaine Public 2014.
Le concours sera ouvert début mai 2013 et prendra fin en décembre 2013. Il est né des initiatives de l’Open Knowledge Foundation http://fr.okfn.org/ et de Wikimédia France http://www.wikimedia.fr/ de célébrer tous les ans les nouvelles œuvres entrant dans le domaine public.

http://france.publicdomainremix.org
Présentation par Primavera De Filippi

Programme Blow up
Projection, Rencontre

Avec Luc Lagier.
De retour sur grand écran, Blow up, le web magazine d’Arte ! Fausses bandes annonces, détournements, Recuts, Top 5, biographies express, insolites… Blow up est le magazine conçu pour ceux qui aiment tellement les films qu’ils en dévorent chaque fragment, qu’ils les rêvent différents, qu’ils les préfèrent démontés, ou encore qu’ils les mélangent joyeusement. La preuve en un programme présenté par le réalisateur Luc Lagier.
- Un Recut Cinéma où Jeanne Moreau, Clint Eastwood et Johnny Depp vont tourner un film que Mélanie Laurent, Léos Carax et Robert De Niro vont ensuite regarder
- Un remix du film Blow up d’Antonioni par Addictive TV
- Un Top 5 consacré aux plus beaux regards caméra au cinéma
- Un film de la cinéaste Johanna Vaude sur Leonardo Di Caprio
- Un Recut « Désert et Cinéma » où l’on va croiser Matt Damon, Casey Affleck, Mel Gibson mais aussi les Daft Punk
- Une histoire des génériques par Alexandre Tylski avec un épisode consacré aux génériques des années 60, de La Panthère Rose aux James Bond
- Et enfin un Recut « Métro et cinéma » où Alain Delon, Steve Buscemi, Richard Widmark ou Natalie Portman vont prendre ensemble le métro.
Luc Lagier sera également la veille, samedi 15 juin, dans le cadre de la conférence-manifeste « Demain, l’art sera libre et généreux ! » (1ère partie de 14h30 à 16h30)
Site du web magazine Blow up

Programme Stéphane Elmadjian
Projection
Avec Stéphane Elmadjian.
Faisant usage d’images d’archives pour plusieurs de ses courts métrages, Stéphane Elmadjian pose directement la question de la liberté de penser et de créer avec les images qui nous touchent.
« Au point d’impact des colères… » : ces mots tirés de l’Angle mort, clip coréalisé par Hamé (La Rumeur) et Stéphane Elmadjian, pourraient caractériser les films de ce réalisateur et monteur, fondateur de la société Lardux films.
Stéphane Elmadjian « détourne » les images – bien qu’en fait on puisse penser qu’il les révèle – et met en évidence le fait que le montage (le remontage) est bien une façon de penser.
Freedub 1
7 min – 2002
« L’Homme est un animal doué de raison ».
Stéphane Elmadjian détourne des images d’archives, et affirme : « Je n’ai aucun droit à payer sur ce que je fais avec ce que je pense des images que l’on me montre ».
Freedub 2
coréalisé avec Christophe-Emmanuel Del Debbio
12 min – 2009
Une crise financière secoue la planète. « Nous sommes encore une fois les victimes consentantes d’illusions politiques et médiatiques.»
Rév6luti8n ?
coréalisé collectivement avec 12 jeunes de pays européens
documentaire – 17 min – 2008
Film sur l’héritage de Mai 68, réalisé en atelier à l’occasion du Festival Européen du Film Court de Brest.

Hamé – L’Angle mort
Casey, Hamé et Zone libre
Clip – 5min – 2009
Réalisation/Montage: Hamé/La Rumeur, Stéphane Elmadjian, Nico/TvBien.com

LES INVITES

Lionel Allorge
Président des associations April et Lune Rouge, co-fondateur du BUG Paris

Lionel Allorge est informaticien. Entré à l’April, association de promotion et de défense du logiciel libre, en 2000, suite à une conférence de Richard Stallman, il est membre du Conseil d’Administration depuis 2006 et président depuis février 2012. Il s’investit particulièrement dans la promotion auprès du grand public lors de salons ou par des conférences et co-anime une formation pour les futurs conférenciers du libre. Il est aussi président de l’association Lune Rouge ayant pour but la création audiovisuelle qui propose des tutoriaux pour les vidéastes amateurs. Il a participé à la création du Groupe d’Utilisateurs de Blender (BUG) sur Paris en 2012. http://www.april.org

Adrien Aumont
Co-fondateur de KissKissBankBank
Tout a commencé pour moi dans le cinéma, j’ai ensuite travaillé à la télévision, puis j’ai créé une agence de buzz marketing « epidemiK » avant de devenir créatif dans la publicité. Aimant la musique depuis toujours et étant passionné par les mutations que cette industrie est en train de vivre j’ai décidé de m’impliquer dans ses changements au quotidien. Sur Kisskissbankbank, je vous propose de devenir un des acteurs de la mutation qui s’impose. Mon rôle est de tracer, avec votre contribution, la marche à suivre pour Kisskissbankbank.

Matt Black (Coldcut)
VJ, DJ, Producteur

Figures mythiques de la dance music depuis leur tube « People Hold On » avec Lisa Stansfield, le duo Coldcut a oeuvré toute sa carrière à promouvoir la musique électronique, notamment en créant le label Ninja Tune. Depuis quinze ans, leurs shows à travers le monde, du festival Glastonburry au Sonar en passant par le Montreux Jazz Festival mêlent audio et vidéos de façon ludique et originale. De pionnier de la liaison vidéo-musique, ils sont désormais devenus des maîtres en la matière. Matt Black nous fait l’honneur de venir pour la 3ème édition du MashUp Film Festival. http://ninjatune.net/artist/coldcut

Olivier Blaecke
Réalisateur – Vj – Graphiste – Artiste Numérique

J’ai commencé mes expérimentations numériques et performances veejing au début des années 90 avec des ordinateurs 8 bits dans le mouvement techno underground européen. Aujourd’hui réalisateur, graphiste, j’investis différents champs de création numérique : de la réalisation de documentaires aux clips, de performances live aux films expérimentaux en passant par la photo et le graphisme.
Réalisations : Fate (L’obsession – Copyshop), Berlin East Side Gallery, Cybergers, Dream, Okupe 45 Minutes Visual Mix.
Performances vidéo : End Of Transmission Beta – Open Your Web @ Centquatre Paris 2012. SPAMM REMIX – 2012 – Palais de Tokyo – Paris. THX 1138 REMIX – Festival d’île de France 2011 – Tilt Festival Perpignan 2009 – Mapping Festival Geneve 2008 – Festival Tout Courts Aix en Provence 2007. DREAM -2007– Vidio General Chaos Paris – Full Frame Festival Wien – Fe.V.E Festival de Vidéo Experimentale Marseille – Opus Vj #3 Festival Marseille.
Vjing : Fabbrica Europa Rome, Nuits Sonores, Festival Nordik Impact, Zenith de Paris, Patchwork Festival, Electromind, Les impulsives, Opus Vj Marseille, Av Flux Paris, Hostomice Festival Czech 1994.
www.olivierblaecke.tv
Olivier Blaecke et Human Koala travaillent actuellement sur une performance images et sons en cours de création. Ils vont sans doute s’en inspirer pour délivrer un live mix spécial MashUp Film Festival 2013, lors de la soirée « Remixons le domaine public ! » du samedi 15 juin à 22h.

Guillaume Bohi
Co-Fondateur et Directeur Associé de Cultcut

J’ai une formation d’ingénieur et j’ai travaillé dans plusieurs entreprises avant de me lancer dans l’aventure Cultcut il y a un peu plus d’un an. J’ai commencé comme chercheur au Mexique où je travaillais dans un laboratoire d’astronomie. Ensuite, et un peu par hasard, je me suis retrouvé dans le monde de la finance dans lequel j’ai évolué pendant quelques années en France et à New York.
J’ai toujours aimé le cinéma et le monde de l’image en général. Depuis tout petit je connais des répliques de films par cœur et je les utilise dans ma vie de tous les jours. Dans le cinéma je crois que l’histoire ne m’intéresse que moyennement. Évidemment elle a son importance mais je suis plus attiré par le style, une scène, un dialogue, un jeu d’acteur, un regard, une ambiance, un rythme.
Quand on a décidé de créer Cultcut, c’est l’idée de partager notre goût pour les répliques de films qui nous a rassemblés. Toutes ces petites phrases qui trottent dans nos têtes et qui constituent un patrimoine commun. Chaque génération a ses films et ses acteurs cultes. Il fallait trouver un outil simple et efficace pour permettre aux gens d’utiliser ces petits moments de cinéma dans leur quotidien. On a donc créé un nouveau moyen de communication basé sur les répliques de films en vidéo. L’idée de Cultcut c’est avant tout de proposer des extraits très courts et variés pour que chacun puisse s’exprimer au travers d’un extrait de film. Ces mini-séquences – que l’on appelle « Cuts » – sont classées par thème, humeur, mot-clef, et bien sûr par film, acteur ou réalisateur. Le but c’est de trouver rapidement un Cut qui illustre ce que l’on souhaite exprimer et de pouvoir ensuite le partager très facilement sur les réseaux sociaux, par email et même par SMS. Ça marche très fort et les gens ont vraiment bien adopté le concept, nous sommes ravis !

Systaime
Artiste Contemporain
Artiste du multimédia et des réseaux, Michaël Borras A.K.A Systaime est le fondateur du mouvement French Trash Touch (créé en 1995, attesté en 2003), membre de l’internationale échantillonniste, il est un acteur important du réseau artistique alternatif international, de l’art numérique, de l’art en réseau, du Mashup (video) et du Youtube Poop, il est également vidéo-jockey et commissaire d’exposition. En 2011, il est l’instigateur et le fondateur du Spamm, musée des Arts super modernes.
www.systaime.com
http://www.spamm.fr/

Calimaq (Aka Lionel Maurel)
Juriste et bibliothécaire

• Décrypte et analyse les transformations du droit à l’heure du numérique : #PropriétéIntellectuelle #Droitd’Auteur#Droitdel’Internet #Droitdel’Information, #DroitdelaCulture#CultureLibre #LicencesLibres #LibertésNumériques #EditionNumérique
• Traque et essaie de faire sauter (y compris chez lui) le DRM mental qui empêche de penser le droit autrement
• Engagé pour la défense et la promotion des biens communs, de la culture libre et du domaine public
• Veut rendre à l’intelligence collective tout ce qu’elle lui donne, notamment ici : twitter.com/Calimaq / http://fr-fr.facebook.com/Calimaq
• Co-fondateur du collectif SavoirsCom1, politique des biens communs de la connaissance
• Administrateur de La Quadrature du Net, organisation de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet
• A eu le grand honneur de tenir une chronique hebdomadaire sur le site d’information OWNI, http://owni.fr/author/lionelmaurel/ durant l’année 2012
• Conservateur des bibliothèques, en poste à la Bibliothèque d’Histoire Internationale Contemporaine (BDIC) – Université Paris X Nanterre : http://www.bdic.fr/
• Je suis également formateur sur les questions juridiques et numériques, pour divers organismes de formation professionnelles (ENSSIB, Mediadix, CNFPT, etc). Voyez mes supports de formation sur Slideshare. http://fr.slideshare.net/calimaq

Blog S.I.Lex : http://scinfolex.wordpress.com
Copyright Madness : http://copyrightmadness.tumblr.com/
SavoirsCom1 : http://www.savoirscom1.info/
La Quadrature du Net : http://www.laquadrature.net/

Human Koala
Artiste Sonore, Programmeur – Développeur
Drone, Modular Noodle, hiphop perturbé, electro-rock cinématique zombie, electronica à tendance schizo, Witch House, Techno, Trip Hop… Du moment que ça crisse, ça grouille, ça craque, ça siffle, ça boum, ca tchick, Human Koala plonge.
Artiste Sonore, Programmeur-Développeur, Cédric BURON est dans l’informatique depuis son plus jeune âge (Amstrad, Zx81 etc). Passionné par la transmission entre artistique et technique, il collabore et accompagne en tant que développeur différents artistes sur de nombreux projets et se produit sur scène en tant que musicien électronique. Parallèlement il donne régulièrement des formations en logiciels libres audio/vidéo/graphisme dans le cadre du CENTRE DE RESSOURCE D’ART SENSITIF – MAINS D’OEUVRES – St Ouen.
Concerts musique électronique : PALAIS DE TOKYO Chambre à Air 2012 CENTQUATRE Festival d’Art Numérique OPEN YOUR WEB DIVAN DU MONDE Festival de Performances DIMANCHE ROUGE PETIT BAIN Festival de Performances DIMANCHE ROUGE http://www.liberation.fr/medias/2012/06/08/festival-open-le-dimanche_824801 POINT EPHEMERE Emission de radio : Chambre à Air BATOFAR Chambre à air 2011
Un de ses morceaux a été playlisté par RYUICHI SAKAMOTO pour son émission de radio (Where am i – Dr Riot and Miss Velvet (Human Koala & Miho Shinohara))

http://www.humankoala.com

Olivier Blaecke et Human Koala travaillent actuellement sur une performance images et sons en cours de création. Ils vont sans doute s’en inspirer pour délivrer un live mix spécial MashUp Film Festival 2013, lors de la soirée « Remixons le domaine public ! » du samedi 15 juin à 22h.
https://soundcloud.com/human-koala
http://soundcloud.com/hektor-kafka

Olivier Cadiot
écrivain, dramaturge, traducteur
Olivier Cadiot, né en 1956 à Paris, est un écrivain, dramaturge et traducteur français. Il est l’auteur d’une œuvre poétique protéiforme. Depuis les premiers ouvrages parus chez P.O.L, jusqu’à l’écriture pour le théâtre auprès de Ludovic Lagarde, de livrets d’opéra pour Pascal Dusapin et la traduction de textes bibliques (les Psaumes, le cantique des cantiques) ou enfin de Gertrude Stein. Il se fait lui- même depuis plusieurs années le passeur de ses propres textes lors de lectures jubilatoires sur les scènes des centres dramatiques nationaux ou du théâtre de la Colline.
Son écriture est fortement influencée par les avant-gardes littéraires du XXème siècle : Gertrude Stein, James Joyce, William Burroughs…
Il fut évidemment marqué, comme nombre d’écrivains de sa génération par les séminaires de Roland Barthes et de son propre aveu, son premier choc esthétique eut lieu à l’occasion de la lecture du poème « le Tombeau d’Anatole » de Mallarmé. Ainsi, manifeste-t-il dans son écriture le souci d’une invention formelle constante, faite de découpages, de brisures, de simultanéités. Il garde pourtant toujours en ligne de mire la volonté de « rendre simples des choses compliquées ».
Il fonde en 1993 avec Pierre Alféri la Revue de littérature générale qui aura 2 opus. Il est, en juillet 2010, l’invité d’honneur du festival d’Avignon aux côtés de Christoph Marthaler. Il a réalisé trois albums avec Rodolphe Burger dont Psychopharmaka paru en février 2013.

Ouananiche
Artiste audiovisuel

La Ouananiche est un poisson qui nage à contre-courant. Sous les écailles se cache Cédric Chabuel, artiste audiovisuel basé à Montréal (Québec, Canada). Remarqué par son documentaire / »L’Odyssée du Sample »/en 2001, Cédric Chabuel devient un acteur important de la scène underground techno. En 2003 il devient Ouananiche, VJ reconnu pour ses vidéos originales et narratives. Parallèlement, il est réalisateur multimédia et concepteur sonore (Arteradio, Radio-Canada, Office National du film du Canada…).
Dans le flot des arts médiatiques, son travail se démarque par son aspect humain, l’utilisation de technologies n’excluant pas la poésie ou l’humour. Ouananiche concocte des performances audiovisuelles où la musique et les images sont intrinsèquement liées, indissociables. De ses remixs de films comme « /Next Floor Remix »/, « /Manifestes en Remix »/, ou « ANA » à des live-documentaires comme « /Love on The Bit » et « Autre Part »/, il crée la rencontre entre l’art numérique, la musique, et le cinéma.
Son travail est présenté dans les festivals d’arts médiatiques et de cinéma à travers le monde (Canada, France, Turquie, Danemark, Belgique, etc.). Toujours là où on ne l’attend pas, Cédric Chabuel cherche ces brèches où les codes artistiques se heurtent, espaces inhabituels où le spectateur et l’artiste doivent apprendre un nouvel équilibre. Parce que /Seuls les poissons morts suivent le courant…/
http://poissonsmorts.com/

Pip Chodorov
Cinéaste et compositeur de musique
Pip Chodorov, né à New York en 1965. Cinéaste et compositeur de musique, il a étudié la science cognitive à l’University of Rochester, New York, et la sémiologie du cinéma à l’Université de Paris III. Il a travaillé dans la distribution de films, à Orion Classics, NY, à UGC-DA, Paris, et à l’Association Light Cone, Paris. Il est aussi co-fondateur de L’Abominable, laboratoire cinéma coopératif et artisanal pour le développement et tirage de films, « faites-le vous-même », à Paris. Il a également crée la SARL Re:Voir en 1994 pour l’édition de cassettes vidéo et DVD de films expérimentaux historiques et contemporains. Pip Chodorov a reçu le prix de l’Anthology Film Archives à New York pour la préservation des films en mars 2003.
Ses films, qui varient de l’animation – et notamment l’animation des photographies – au journal filmé, se caractérisent par une certaine joie de vivre ou sens de l’humour, couplé avec l’idée d’éveil de la conscience de soi, plutôt que par des soucis structurels, lyriques ou de l’imaginaire.

Primavera De Filippi
Chercheuse
Primavera De Filippi est chercheuse rattachée au CERSA (unité mixte du CNRS et de l’Université Paris II) où elle étudie les enjeux juridiques des nouvelles technologies. Elle a effectué ses études à l’Université Bocconi de Milan, à l’université de Berkeley en Californie, et à l’Institut Universitaire Européen de Florence, où elle a obtenu son doctorat. Ses recherches portents notamment sur l’analyse des implications juridiques des architectures distribuées (cloud computing et peer-to-peer) en ce qui concerne les problèmes liés au droit d’auteur, à la tutèle de la vie privée et à la protection des droits des utilisateurs.
Primavera est actuellement administratrice de l’association Communia pour la préservation du domaine public numérique, experte légale au sein de Creative Commons France et coordinatrice au sein de l’Open Knowledge Foundation, où elle coordonne les groupes de travail sur l’Open design et sur le domaine public. Elle participe aussi depuis plusieurs années aux activités d’un collectif artistique qui produit des œuvres interactives – numériques et mécaniques – sous des licences ouvertes.
Infos http://www.cersa.cnrs.fr/spip.php?article1407

Xavier De La Porte
Producteur de radio, écrivain, journaliste
Xavier de La Porte est producteur de l’émission radio Place de la Toile (France culture), qui aborde les différents aspects de la « révolution » numérique, du côté des conséquences qu’elle induit sur l’information, les médias, la communication, les liens sociaux entre les individus, et finalement, l’organisation de notre vie. [émission hebdomadaire, le samedi à 18h10]. Ecrivain, il a publié avec Jade Lindgaard Le B-A-BA du BHL (éditions La Découverte, 2004), et a coordonné avec François Bégaudeau Le Sport par les gestes (éditions Calmann-Lévy, 2006).
Il collabore également au journal Le Tigre, à la revue Vacarme.
http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile
Il anime la conférence-manifeste « Demain, l’art sera libre et généreux ! », samedi 15 juin de 14h30 à 19h.

Caroline Delieutraz
Caroline Delieutraz est née en 1982. A l’âge de deux ans, elle joue le rôle du bébé dans un film d’horreur. Plus tard, elle obtient un Master en Arts Plastiques à l’université Paris 8 et un post-diplôme à l’école des Arts Décoratifs de Paris. En 2010, elle investit l’espace virtuel du Jeu de Paume au côté du collectif Microtruc pour le projet Les Trucs. Sa première exposition personnelle – Falling Pictures – a lieu en 2011 à Paris à la galerie 22,48m². En 2012 elle est co-commissaire de l’exposition en ligne LaFiac.com et de l’exposition UPLOLOLOAD Éloge de la réalité diminué. Elle réalise notamment le documentaire d’anticipation Un âge d’or pour le magazine en ligne de la Gaité Lyrique.
Voici comment Géraldine Miquelot décrit son travail :
Caroline Delieutraz use de matériaux présents en abondance dans notre société de l’information : les images et autres données qui, sans état d’âme, circulent dans le flux des réseaux électroniques mondiaux. L’origine de ces données, leurs conditions d’apparition dans l’espace public – Internet compris –, leur exploitation, leurs transformations et réutilisations successives, leur mort et leur renaissance sont au centre de son travail.
Au quotidien, Caroline Delieutraz collecte toutes sortes de matériaux disponibles sur la toile, pour les manipuler et occuper, à sa manière, ce monde volatile en perpétuel mouvement. Si elle perpétue ce qui pourrait s’apparenter à l’effacement de l’ »original », notion toute relative dans le monde du copié-collé, il ne s’agit pas non plus de nier l’origine des données et le travail fait par d’autres. Au contraire, la provenance directe des images fait partie intégrante, signifiante, de l’œuvre.
Au sein d’une démarche qui saute sans arrêt du monde dit « virtuel » au monde dit « réel », les diverses formes du travail de Caroline Delieutraz apparaissent comme autant de véhicules, numériques et analogiques, de ces éléments mystérieusement hybrides que sont les données.
http://www.delieutraz.net/

Simon Duflo
Né en Colombie en 1981, vit et travaille à Paris. Après des études de philosophie et de cinéma (Master Réalisation), Simon a réalisé un documentaire de création au Mali Médecine Tropicale, travaillé comme cadreur, Journaliste Reporter d’Images, assistant-réalisateur, et dans l’éducation à l’image (ateliers vidéo, conception de documents pédagogiques sur le cinéma, et d’un festival de films underground). Découverte du webdocumentaire, enthousiasmé par le renouveau de la création cinématographique offert par le web, retour à l’école : Mastère Multimédia à Télécom Paris Tech & l’INA, chef de projet en agence web, maintenant indépendant en tant que réalisateur et consultant/formateur, film et nouveaux médias. http://simonduflo.com

Nicolas Duval
Artisan GNU/mérique
Nicolas a découvert l’informatique à l’âge de 9 ans avec un Amstrad CPC 6128. À cette époque, il est fasciné par certaines « formules magiques » qui lui permettent de faire bouger une tortue (un triangle en réalité) à l’écran. Dès lors, il deviendra un témoin assidu de l’évolution de la micro-informatique.
Une dizaine d’années plus tard, il constate avec regret que les libertés accordées à l’utilisateur se sont considérablement réduites. En cherchant à reprendre le contrôle de sa machine, il découvre les distributions GNU/Linux ainsi que les logiciels libres et ouverts. Depuis il continue d’explorer l’immensité de cet univers.
www.nicoduv.fr
www.parinux.org

Oof
Réalisateur et DJ
Parce qu’il mixe en sons et en images depuis 2003, qu’il est à la fois « DJ audiovisuel » et « Réalisateur DJ », Oof est considéré comme le premier DVJ français. Oof a produit une cinquantaine de « mashups » qui modernisent et transforment des films fictions et documentaires en vidéoclips musicaux, où la musique, les sons et l’image ont une synchronisation signifiante.
A l’origine du projet il réalise la production de l’album Cinemix de remix (Gonzales, C.Craig…) de bandes originales de films français de à S.Gainsbourg ou E.Morricone, sorti sur Universal Jazz. Il découlera un projet de live au succès phénoménal, présenté aux 4 coins du monde, du festival de Cannes à celui de Burning Man, plus de 400 shows audiovisuels. Son travail original et versatile évolue au gré des commandes, des archives de l’aéronautique, aux films d’entreprise de Darty, de Disney, du cinéaste d’animation Norman McLaren, à Jacques Tati.
Dernièrement, il a conçu le projet audiovisuel “Dance Conscious”, (réalisé à l’origine pour la Communauté Européenne) construit pour dévoiler et accuser les rouages d’un système capitaliste débridé, d’une alimentation aliénée et du gaspillage des ressources fossiles. Il compose des musiques électro qu’il signe sous le nom de Zzouf (avec Zero dB) ou Lunivers et réalise en tant que DJ une dizaine de mixtapes éclectiques rock-electro-soul-hiphop.
Passionné par la culture psychédélique hippie de la fin des années 60 et sa diffusion auprès des nouvelles générations, lors d’expositions : Biennale de Lyon, Centre Pompidou… Il collectionne et expose des oeuvres faisant un sens iconographique entre elles par une obsession du détail où de la couleur et un attrait pour la contre-culture. En 2012, Oof était artiste associé du 104, établissement culturel de la ville de Paris où il présentait les Nuits Ouf des soirées d’art total. .
2013 s’annonce chargé avec la création d’un studio de musique, la sortie d’un livre-manifeste d’utopie et les 15 ans de la structure qu’il a fondé Ping pong (représente Ninja Tune en France).
http://www.oof.cx/

Stéphane Elmadjian
Dès sa sortie de l’école en 1985, Stéphane Elmadjian travaille comme assistant-monteur sur des longs métrages pendant une dizaine d’années. Outre le montage devenu son métier, il réalise des courts métrages, des vidéo-clips et des documentaires. Comme monteur, il travaille avec Benoît Delépineet Gustave Kervern sur leurs films Avidaet Louise-Michel, Mamuth et le Grand Soir et avec Jean-Stéphane Sauvaire sur Johnny Mad Doget Punk. Il réalise en 2008 son premier long métrage, Comme un chat noir au fond d’un sac, avec Isabelle Bouchemaaet Stanislas Merhar. http://stephane.elmadjian.free.fr/

Jean-Carl Feldis
Musicien-compositeur, bruiteur, ingénieur du son et conférencier
Jean-Carl Feldis est musicien/compositeur, bruiteur, ingénieur du son et conférencier. Il tourne avec ses groupes Natimbalès, Indofluence et Tsikamoï en Italie, Grèce, Belgique, Allemagne, Londres, Inde et Russie. Il est invité par L’ U.N.E.S.C.O sur le thème de  » l’éthique du futur  » et par le journal The Times à New Delhi. Par le biais du Ministère de la Culture Arctique en Yakoutie (Sibérie Asiatique), il réalise un carnet de voyage sonore avec un peintre. Il compose également pour la télévision et le théâtre. Intervenant comme bruiteur et compositeur et conférencier, il sonorise des films dans le cadre de festivals de cinéma et pour différents pôles d’éducation à l’image dans toute la France. Jean-Carl Feldis écrit des partitions sonores (musique, dialogue et bruitage) que le  » tout public  » doit improviser en direct. http://theorema.free.fr/ateliermusique.htm

Pierre Giner
Artiste
Artiste inclassable et facétieux, globe-trotteur impénitent, Pierre Giner a fait des nouvelles technologies, de la vidéo, de la téléphonie mobile, des sites web et des jeux vidéo, son espace d’expression. Ses projets reposent sur des contenus narratifs ou thématiques où information et interactivité, critique et romance, linéarité et discontinuité, sens des lieux, des usages et des situations s’allient pour déployer le théâtre de la fiction. Il confronte toujours outils technologiques et problématiques contemporaines pour proposer des oeuvres jouant du décalage, de la re-mise en scène et du détournement.
Ainsi, bien avant l’interdiction de la cigarette, il imaginait Ça dure un peu, une cigarette digitale qui se consume d’un clic, un classique du web et de l’art-réseau. Ensuite, il a réalisé Le bruit des avions, un singulier simulateur de vol en perdition (2002), keep the distance (2002-2007), un jeu de voiture hanté par l’imminence de l’accident, Elsewhere Japan, une dérive urbaine au Japon, paysage visuel et sonore saisie au travers d’un téléphone portable (2003, villa Kujoyama), Misc_spaces (2004) un musée virtuel réinventant la collection d’art contemporain du FRAC Champagne Ardennes, Talksaver, une transcription de la parole live en images pour la biennale de Venise (2005), Misc_stories, un dispositif multimédia sur le travail de l’architecte Patrick Bouchain pour le Pavillon Français à la biennale de Venise (2006) ou encore I-Dance (2005-2008) un dance floor numérique, laboratoire collaboratif artistique nomade, au sein duquel se croisent musiciens, chorégraphes et designers de mode.
En 2010, Pierre Giner est le commissaire artistique de MuseoGames, exposition consacrée au jeu vidéo dont il a imaginé la scénographie et le concept, présentée au Musée des Arts et Métiers de Paris.
En 2011, il crée CNAPn pour la présentation sur le web et pour l’exposition Collector au Tri Postal (Lille) des collections du Centre National des Arts Plastiques. Mobilisant les ressources technologiques et intellectuelles issues de la recherche en informatique, l’oeuvre est un générateur de collections, une sorte de jeu vidéo oulipien permettant au visiteur-joueur de s’expérimenter commissaire d’exposition.
Début 2012, il inaugure l’Imaginarium, à Tourcoing, un laboratoire créatif inédit, où se rencontreront et se réinventeront art, recherche, innovation, publics, dans un esprit d’échange et de création.
http://www.pierreginer.net/
http://imaginarium-society.org/

Luc Lagier
Réalisateur, critique et auteur
Après un DEA Cinéma à Paris 3, Luc Lagier devient programmateur à l’Agence du court métrage. Parallèlement, il écrit dans les revues Bref et Repérages en tant que critique de cinéma. Il est également auteur de livres sur John Carpenter Mythes et masques, les fantômes de John Carpenter (avec Jean-Baptiste Thoret, Ed. Dreamland), Brian De Palma ou Alain Resnais . Il est réalisateur de documentaires pour Arte (sur la Nouvelle Vague ou le cinéma d’horreur des années 2000) et Ciné Cinémas (sur Milos Forman ou Jean-Luc Godard).
En 2001, il devient le rédacteur en chef du magazine Court-Circuit sur Arte.
Il est le rédacteur en chef du web magazine cinéphile Blow up, l’actualité du cinéma (ou presque) sur Arte.tv, créé à la fin de l’année 2010 et produit par Camera Lucida. Parce que l’actualité du cinéma, ce ne sont pas seulement les news, les entretiens, les critiques, et les chiffres du box-office…
Parce que Vertigo, Antonioni et la Cinémathèque française d’accord, mais aussi La Folle journée de Ferris Bueller, Chuck Norris et le centre commercial Vélizy 2… Parce que cinéastes, vidéastes, plasticiens, musiciens, écrivains (et internautes !) sont invités à nous rejoindre…
Parce qu’imaginer un espace de création collectif pour parler du cinéma autrement est possible… Bref, parce que jouer avec les images, les détourner et les fétichiser…
Site de Blow Up, l’actualité du cinéma (ou presque)

Julien Lahmi
Cinéaste
Julien Lahmi, né en pleine fête des défunts de l’année 1977, mort le jour de la nativité 2052, se voua corps et âme, tel un mystique sacrifié, aux dieux de la fiction documentarisée. Eduqué par une mère professeur de lettres et un papa poule étudiant en architecture, Julien passa la plus grande partie de son enfance entièrement seul dans sa chambre à mettre en scène ses playmobiles, sans qu’aucun bruit ne filtre à l’extérieur. « Mes parents venaient me déranger en toquant à la porte pour voir si j’étais encore en vie. La plupart du temps, ils me trouvaient plus vivant que jamais ! », confia-t-il un jour à celui qui avait entrepris un documentaire élégiaque à son sujet. A la frontière entre documentaire et fiction, Julien Lahmi bâtit une œuvre tourmentée par les thèmes de l’enfance, du souvenir et de l’impermanence des choses. Des questions qui l’amenèrent à initier le concept de «cinéma de recyclage», fictions réalisées à partir de films de famille des autres. Terrifié par la fatalité du vieillissement, par la possibilité de «mourir tout pourri», disait-il, Julien Lahmi se donna la mort en avalant treize playmobiles le 25 décembre 2052, laissant une œuvre cinématographique imprégnée de fraîcheur et d’intime. Plus sérieusement – la mort, ce n’est pas sérieux – après avoir étudié à l’ESSEC et à l’ENS Louis Lumière, Julien Lahmi entre « en cinéma » par le documentaire de création avec la réalisation en 2001 de Vietnam Paradiso. (ARTE Distribution, festivals de La Rochelle, FIPA, Thessalonique etc …).  » Si j’ai beaucoup appris par le documentaire, j’avais faim de fiction, de comédiens « . Apparaissent avec Le Film de Sa Vie en 2007 les prémisses de son Cinéma de Recyclage, creusant dès lors un sillon très personnel de « fictionisation du réel ». Julien Lahmi travaille actuellement sur un projet de long métrage produit par Lobster Films (Serge Bromberg) et soutenu par Archidoc, La Fémis, Catherine Bernstein et Thierry Garrel, le Programme Média de l’Union Européenne. http://julienlahmi.com/cineaste https://julienlahmi.wordpress.com/

Vincent Le Cocq
Réalisateur – Compositeur – Expert en Machinima
Vincent Le Cocq est un véritable explorateur du machinima. Il anime et réalise l’émission web Donne-moi ton œil, qui présente régulièrement les meilleures créations machinima internationales (voir vidéo ci-dessous). Par ailleurs passionné du monde du doublage, il a créé en 2009 la plateforme Doublage Libre qui rassemble réalisateurs, comédiens et doubleurs amateurs dans le but de faciliter leurs échanges et d’encourager les projets collaboratifs. http://www.machinigamers.com/

Thibault Le Texier
Docteur en économie et réalisateur
Thibault Le Texier a travaillé dans des associations de solidarité internationale. Docteur en économie, il est aujourd’hui chercheur associé à l’Université de Nice. Il a réalisé trois courts-métrages qui ont été sélectionnés dans une cinquantaine de festivals internationaux :
- LE FACTEUR HUMAIN (2011, meilleur premier film au festival de Clermont Ferrand)
- WE CAN MAKE YOUR BODY MOVE (2012)
- AMERICAN CAPITALISM, A SELF-PORTRAIT (2013)
www.letexier.org

Les Sœurs Lumière
créatrices d’événements ludo-cinématographiques
Les Sœurs Lumière est une association créée en 2010 et dédiée à l’accompagnement pédagogique du cinéma. A l’origine de ce projet : Suzanne Hême de Lacotte (docteur en esthétique et enseignante à l’université, anciennement chargée de la communication et des partenariats au Festival Premiers Plans d’Angers et à la Cinémathèque française) et Cécile Nhoybouakong (programmatrice au festival Premiers Plans d’Angers puis au service de l’action éducative du Forum des images).
Toutes deux ont mis en commun leurs connaissances et leur intérêt pour la pédagogie du cinéma dans le but de développer des projets d’éducation à l’image. A ce titre, elles collaborent régulièrement avec Le Forum des Images sur le dispositif « Toutes les clés pour créer un ciné-club » (mise en place de ciné-clubs lycéens en Ile-de-France), mais aussi avec Cinémas 93 (coordination de stages de formation pour Collège au Cinéma), L’Agence du Court métrage, ou encore Cinéma du réel (coordination des séances hors les murs et scolaires).
Elles participent aussi à la création d’outils pédagogiques sur différents supports pour les dispositifs d’éducation à l’image, des organismes à vocation pédagogique ou encore des distributeurs. Dans cette perspective, elles animent aussi régulièrement des journées de formation pour les enseignants inscrits aux dispositifs nationaux d’éducation à l’image. Enfin, elles interviennent auprès des publics, jeunes et adultes, que ce soit en salles, en collectivités, au sein de médiathèques ou à l’occasion de festivals, en animant des débats, et toutes sortes d’ateliers, théoriques et pratiques.
www.les-soeurs-lumiere.org

Émilie Brout & Maxime Marion
Artistes
Depuis 2008, Émilie Brout & Maxime Marion s’intéressent principalement aux problématiques liées aux nouveaux médias, les nouvelles formes que ceux-ci permettent et les conséquences qu’ils impliquent sur notre perception et notre comportement. Leur travail se concentre particulièrement sur la confrontation des spécificités de l’analogique (sentiment de réalité, passé de l’enregistrement) à celles de la discrétisation numérique (détournement et recomposition de l’information, actualité de l’interaction). Ils cherchent ainsi aussi bien à rendre dynamique des médias traditionnels comme le cinéma, qu’inversement à synthétiser, via des dispositifs narratifs, des informations hétérogènes issues de base de données qu’ils collectent sur le web.
Leur oeuvres ont notamment obtenu le soutien de la Fondation François Schneider, du FRAC – Collection Aquitaine et de la SCAM. Elles ont été exposées en France et en Europe, dans des lieux tels que la Fondation Vasarely à Aix-en-Provence ou le Centre pour l’Image Contemporaine à Genève, et sont représentées par la Galerie 22,48 m² à Paris.
Emilie Brout & Maxime Marion vivent et travaillent à Vincennes.
http://www.eb-mm.net/
Photos de vacances partagées sur FlickR et scènes emblématiques de grands succès d’Hollywood : beaucoup de matériaux utilisés par Émilie Brout et Maxime Marion nous sont familiers. On les côtoie quotidiennement sur nos téléphones intelligents sans penser que, ce faisant, on alimente des centaines de bases de données accessibles par n’importe qui sur Internet. N’importe qui ? Notamment les programmes que ce jeune duo d’artistes crée pour former, à partir de ces ressources potentiellement inépuisables et assurément bordéliques, des fictions.
Géraldine Miquelot, 2012

Antoine Moreau
Artiste, enseignant-chercheur
Artiste enseignant-chercheur, maître de conférences à l’Université de Franche-Comté, Montbéliard, UFR-STGI, département Multimédia ; Laboratoire ELLIADD – OUN. Initiateur de Copyleft Attitude et de la Licence Art Libre.
http://artlibre.org
http://antoinemoreau.org
http://vimeo.com/antoinemoreau

Okahos Creations
collectif d’artistes méta-mécaniques

Okhaos Creations est le résultat de la collaboration d’individus qui se complètent mutuellement dans leur diversité. En partant d’une base commune, ils s’efforcent d’obtenir un même résultat par des voies différentes : alors que l’un s’occupe des aspects conceptuels et techniques, l’autre se préoccupe de l’apparence esthétique et des aspects interactifs.
Okhaos Creations a été créé à Florence, en Italie, où les artistes du collectif réalisent de nombreuses expositions individuelles et collectives, dans des endroits renommés tels que la Limonaia du Palazzo Strozzi, La Cité, Brac, Cuculia, etc. Ils participent au Festival della Créatività organisé par la ville de Florence, et ils obtiennent une installation permanente à l’Institut Universitaire Européen.
Après avoir travaillé ensemble pendant un an à Florence, les artistes se déplacent à Paris, où ils débutent dans la scène artistique avec une série d’expositions individuelles et collectives : leurs œuvres ont été exposées aux portes ouvertes de Ménilmontant, à l’UNESCO lors de l’International Jazz Day, au Centquatre, au Parc de la Villette, pour ensuite se retrouver aux Murs à Pêches (de Montreuil) à l’occasion de la Nuit Blanche de Paris.
Okhaos Creations représente une promenade entre les frontières de l’ordre et du chaos, une exploration des opportunités sans fin offertes par les matériaux que les artistes rencontrent sur leur chemin. Ils récupèrent ainsi des matériaux et des objets industriels abandonnés afin de les reporter en vie et de leur donner une allure plus naturelle, tout en restant souvent surpris par la manière dont ils reprennent vie.
Pour ces artistes, la technologie est une partie intégrale de la nature. Avec l’industrie, la nature change de forme. Leurs œuvres créées à partir des déchets industriels ont pour objectif de représenter cette continuité qui se retrouve entre ce qui est produit (l’industrie, la technologie) et ce qui l’a produit (la nature, ou l’homme).
www.okhaos.com

SilverSon (Grégoire Pauly)

*SilverSon*, de son vrai prénom Grégoire, écoute et fait des histoires audios et regarde des machinimas. Netophonixien <http://www.netophonix.com/>, rédacteur sur machinigamers <http://www.machinigamers.com/> et membre du collectif SavoirsCom1 <http://www.savoirscom1.info/>. http://www.blogrepauly.net/

Vincent Pompignoli
CO-FONDATEUR / ORGANISATEUR / PROGRAMMATEUR festival Cinémabrut
Le Festival Cinémabrut, festival annuel du film autoproduit, va fêter sa 8ème édition. Vincent a du coup une vision particulière sur la création cinématographique très très libre, et une idée approfondie sur le mouvement de ce qu’il appelle le « cinéma électronique ». Co-fondateur, organisateur et programmateur du festival Cinémabrut. Vidéaste et réalisateur de courts métrages diffusés en festival ou à la télévision. Président de l’association HOUSE MOVIE qui, entre autres, conçoit et édite une collection de DVD autour de la création vidéo indépendante. Video-Jockey ! Prochaine édition du festival Cinémabrut : les 5,6 et 7 Juillet à Mouans-Sartoux www.cinemabrut.com

Emmanuel Seyman

Passionné par l’informatique, Emmanuel Seyman est membre depuis plusieurs années de Parinux et fortement impliqué dans plusieurs projets de développement libre. Il est aussi président de Borsalinux-Fr, association loi 1901 qui fait la promotion de la distribution GNU/Linux Fedora.
www.parinux.org
www.borsalinux-fr.org

Guy Trier
auteur-réalisateur de films différents
Auteur-Réalisateur de cinéma (dit: expérimental OU différent…) depuis 1979.
Peinture sur film argentique ‘Super8′ &’16mm’.
Reporter photographe ‘Free-Lance’ (entre autre: ‘Sipa-Press’).
Auteur- Réalisateur de films institutionnels et publicitaires durant 20 années (CIC), prestataire pour ‘FR3′,’La Cinq’, ‘M6′,…
Intermittent du spectacle ( ‘TF1′-’AB production’).
Peintre & sculpteur depuis 1974 (par moment…).

www.cjcinema.org

David Vannier
Réalisateur – Conférencier – Expert en Machinima

David Vannier anime depuis 2011 des ateliers pratiques de création machinima dans différents Centres d’Animation à Paris et dans toute la France. Il a réalisé ses premiers films machinima en 2005 à l’aide du jeu The Movies. Depuis, il a utilisé d’autres moteurs de jeu comme World of Warcraft, GTA IV, Muvizu et plus récemment Halo 4 comme univers de tournage. http://www.machinigamers.com/

Diana Vidrascu
Chef opératrice
Diana Vidrascu est chef opératrice roumaine, née en 1987.
Diana a commencé en aidant sa mère à développer des photographies de famille dans la cave de leur maison alors qu’elle n’avait que 7 ans, le début d’un voyage introspectif à travers son propre univers photographique, avec pour but la décision de poursuivre une carrière dans le cinéma. Diplômée de l’Université Nationale de Théâtre et de Cinéma de Bucarest, Diana, maintenant la plus jeune membre de l’Association Roumaine des Directeurs de la Photographie (RSC), a déménagé à Paris pour écrire son doctorat sur l’esthétique du cinéma réaliste contemporaine. Avec une large expérience de tournage de courts-métrages de fiction et de documentaires en 35mm et 16mm, elle montre un intérêt constant pour l’expérimentation de l’image cinématographique ainsi que dans ses projets personnels de photographie narrative. Ses images témoignent d’une touche très personnelle au sein de la traduction visuelle du sujet, montrant souvent une sensibilité lyrique dans l’expérience presque tactile de la lumière. Cela entraîne une certaine intimité entre le personnage et le public, suspendu entre le surnaturel des compositions très géométriques et les moments imprévus de beauté.
www.dianavidrascu.com

Olivier Vilaspasa
Webdesigner / Artiste

Olivier VILASPASA développe des sites internet sous le CMS WordPress et enseigne le webdesign en agence comme en école. Sensibilisé aux problématiques d’accès à Internet pour les non-voyants, il s’attache à se rapprocher au plus près des standards du web W3C et WAI. Olivier Vilaspasa a été sélectionné au concours du Meilleurs Ouvriers de France en 2011 dans la section intégrateur de sites internet. Il a par ailleurs une activité artistique orientée sur le détournement, l’interprétation, le remix.
Il publie régulièrement des articles pour le magazine Webdesign-magazine.
Webdesign : http://vilaspasa.net
Artistique : http://vilaspasa.com

Pierre-Alexandre Vigor
Journaliste, animateur et créateur de jeux

Touche à tout et insatiable curieux, Pierre-Alexandre Vigor traîne sa plume dans le monde de la presse ludique depuis presque vingt ans : jeux de société, de rôle, de cartes, de figurines… inutile de vous cacher qu’il aime jouer ! Passionné par toutes les cultures de l’imaginaire, Pierre-Alexandre est un geek assumé qui saura libérer la créativité qui est en vous lors de ce quatrième MashUp Festival, grâce à la Mashup Table créée par Romuald Beugnon
http://mashuptable.fr/

Gwenola Wagon
Artiste, réalisatrice et chercheuse
Cofondatrice du projet Nogo voyages, et du laboratoire de recherche LOPH. Elle réalise de nombreuses installations vidéos, des pièces filmiques, sonores en France et à l’étranger, comme les projets Hypnorama, Sex Park, Vincennes Zoo Research Lab, le Musée de l’imaginaire terroriste, le film Cyborgs dans la brume, et l’installation Dance Party in Iraq. Elle est également l’auteur du projet de film et de livre Globodrome Artiste et chercheur.
Né en 1975. Vit et travaille à Paris. Diplômée de l’Atelier de Recherches Interactives et de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, elle enseigne comme Maître de conférence à l’Université Paris 8.
http://gwenolawagon.com/

JL’z Team Factory (Jean Louis Zivelonghi)
Remixeur – compositeur – interprétateur

Pas véritablement musicien au sens où on l’entend communément, c’est grâce à « l’instrument » informatique que Jean Louis Zivelonghi s’approprie des fragments sonores existants en les ré-interprétant à sa manière. Il compose ainsi ses musiques à partir d’enregistrements de samples et boucles qu’il déstructure, triture, bidouille, traficote, assemble et superpose. Farouche partisan d’une expression artistique porteuse d’émotions mais aussi de sens, il réalise « Le crépuscule de Titan » (1), sorte « d’objet cinématographique » à voir et à entendre. Ici la musique déroule ses mélodies et ses rythmes au son d’une interview (2) que les images d’un court métrage (3) lui aussi remixé viennent mettre en perspective. Diffusé sous licence « Art Libre », ce film, « docu-conte-fiction fantastico-philosophique et musical », est son tout premier exercice de ce type. La richesse des contenus du Domaine Public est déjà au menu de ses prochaines productions. Contact : jlzteamfactory@gmail.com