Année après année, le MashUp Film Festival s’installe comme un rendez-vous d’exploration et de réflexion sur les vies multiples des images numériques, et leur réappropriation par les spectateurs.

Les mashups, ces petits objets aux formes diverses, collages d’images et de sons récupérés et qui circulent sur le web et les réseaux sociaux, ne sont pas que d’aimables ou potaches bricolages. Il ne s’agit pas de prétendre qu’il s’agit d’un nouveau genre majeur, ni que s’y trouve forcément des œuvres impérissables. Il faut cependant les prendre au sérieux : car le mashup est symptomatique d’un état esprit. Esprit de création et de liberté.

Les temps forts de la quatrième édition, qui vient de s’achever, en ont été l’expression. Le concours de création en ligne a inspiré plus de 100 participants. La « conférence-manifeste » a été comme l’an dernier une sorte de performance, où se sont croisés philosophes, sociologues, militants, juristes, artistes, accompagnés par un « explorateur » (Dominique Moulon), un « perturbateur » (Philippe Aigrain), et un modérateur (Xavier de La Porte »). Les poèmes visuels de Pierre Alferi, séquences remontées de films plus ou moins oubliés, ont accompagné la musique de Rodolphe Burger. Les images tournées par des internautes souvent anonymes pendant les révolutions arabes ont servi de matière au film plein de souffle et de révolte de Peter Snowdon, « The Uprising », présenté pour la première fois en France.

Enfin, au « Salon des arts partagés », chacun a pu s’essayer à différentes techniques ou occasions de créer lui-même des images, faire un film, détourner une archive, utiliser un logiciel de montage libre,…

L’esprit du mashup ne peut pas être séparé de celui qui cherche aujourd’hui au-delà des formes, au-delà des contraintes économiques et autres qui enserrent la création. Il est du côté de la générosité, du partage, de l’échange.

S’il y a une idée à retenir du Mashup Film Festival cette année, elle est très simple : « le cinéma nous appartient ! »

 

Jean-Yves de Lépinay, directeur des programmes du Forum des images – 20 juin 2014

 

Crédits photo : © Nathalie Prebende

A propos de l'auteur